Manu Be Good

Localisation : FRANCE – Poyartin

Folk / Electrique / Basse

PROFIL

« Il n’est de secret que le temps ne révèle… » Racine

Jean Pierre Froidebise (rencontré en 2001), ne pouvait pas trouver meilleure définition pour KMG, alors que rien n’était encore désigné pour aboutir à ce qui représente aujourd’hui la valeur ajoutée aux guitares que nous produisons.
Le « Ace Tone »

Cette approximation avérée sur les instruments à tempérament égal me dérange depuis le début. Depuis que j’ai relevé la façon dont était ajusté le positionnement des frettes sur le manche. Le souci en justesse n’incombe pas les instruments fretless, car seul le musicien est alors tenu responsable d’un écart dans ce domaine. Pour la guitare telle que nous la connaissons, c’est plus… compliqué. Les guitares actuelles ne sont précises en justesse que sur une corde. La plus aiguë, celle qui aussi définit la longueur de diapason, c’est à dire la partie de corde vibrante.

Dès la corde de B, ça se barre déjà en sucette… 

En 1997, je tombe par hasard sur le fanfret, via un magazine qui présentait la marque Dingwall Bass Guitars.
Le fanfret, appelé aussi frettage en éventail, me fascine alors. Pour un tas de bonnes raisons qui tombe sur le sens logique de son utilité. Le mouvement des frettes correspond ergonomiquement au mouvement axial de l’avant bras, relié au coude. Le fameux point axial défini précédemment. L’explosion des diapasons, qui permet d’obtenir des sons graves avec une meilleure amplitude. Je ne parle pas de l’esthétique de l’instrument. Affaire de goût, mais pour moi, y’a pas photo. Ça envoie grave… Il n’en faut pas plus pour que je tombe sous le charme de ce frettage hors du commun. 

 

Un premier instrument fabriqué en 2003 me lève cependant un tas de questions sur des résultats qui n’ont pas lieu d’être. Car je découvre alors que toutes les guitares fanfret sont elles aussi aléatoires en justesse. Inconcevable pour moi donc, sachant que si on arrive à envoyer des sondes sur Mars, avec comme marge d’erreur 5 cm pour poser leur engin, sachant que ce dernier vient de se balader 6 mois dans l’espace, et qui plus est va se convertir en photographe, c’est impensable pour moi d’admettre que cette justesse demeure galvaudée à ce point.

J’ai donc repensé ce frettage, et me permettre à présent de pouvoir corriger les guitares existantes, sans changer le chevalet, mais simplement en ôtant la touche, afin de veiller au bon positionnement des frettes.

La valeur ajoutée KMG, elle est là, et nulle part ailleurs. Car une guitare juste en intonation, sur la longueur de touche et sur chaque corde, c’est inspirant, réjouissant, totalement addictif, et suis intimement convaincu que les vibrations alors naturelles de la guitare régénère de façon thérapeutique le corps et l’esprit.

Toutes les bonnes raisons donc, pour vous voir jouer de cette justesse qui décuplera votre inspiration, votre motivation, et votre plaisir à jouer.

 

Manu Be Good.

ACE TONE SYSTEM

MANU BE GOOD


Le Ace Tone : Le système perfectible qui permet d’aboutir à une « réelle » justesse des guitares et basses.

Manu Be Good

Il était un défi à relever. Celui de procurer aux instruments à tempérament égal une justesse accrue et notable.

Etant moi même guitariste, je sentais qu’on pouvait faire mieux au niveau de la justesse.

J’ai d’abord  cherché à comprendre pour quoi ce n’était pas optimal. J’ai repris les calculs du frettage traditionnel, et les ai revisités, en m’inspirant du fan fret,  pour aboutir au « Ace Tone System »

Je développe ma propre marque de guitare KMG, sur lesquelles je pose systématiquement du « Ace Tone ». J’ai fait essayer mon modèle Halloween, à Jean-Marie Ecay et il a été séduit par la justesse.
Depuis je lui ai corrigé 6 guitares, et il est devenu l’ambassadeur du « Ace Tone System »

Une petite révolution pour certains, un grand pas acoustique pour d’autres, sans oublier le potentiel que révèle votre guitare dès l’instant que les harmoniques « s’emboitent » naturellement.

Il manquait à la guitare cette nouvelle justesse, que je définirai de la manière suivante :

–         Révélation
–         Inspiration,
–         Composition,
–         addiction.

Des sensations uniques que je vous invite à partager.

A très bientôt,

 

Jean-Marie Ecay

Le « Ace tone système », est pour moi, l’invention ultime en terme de justesse.

Jusqu’à présent nous avions :

– Le  frettage traditionnel, largement répandu, qui se base sur des calculs que reprennent la plupart des luthiers.
– Le Fanfret, (frettes en éventail) qui améliore la justesse.
– Le True Tempérament (frettes tordues) qui améliore aussi la justesse.

Puis le « Ace Tone system » a débarqué sur la planète guitare, et pour moi c’est une petite révolution.

Sensations OBJECTIVES

– Justesse réelle au delà de la 15em frette.
– Davantage de sustain en milieu de manche, du à l’alignement des fréquences.
– Possibilité de jouer des accords enrichis, (autres que les quintes ou octaves) avec un son saturé, pour une écoute claire, sans vibrations ou battements parasites.
– Visuellement, on voit très peu l’inclinaison de certaines frettes, ou du sillet. On est proche un frettage traditionnel plutôt qu’à un fanfret.

Sensations SUBJECTIVES

Au même titre qu’il existe différents types d’accordage de piano acoustique selon le goût du pianiste, on peut aussi considérer le « Ace Tone » comme une alternative de justesse, vis a vis d’autres systèmes qui sonnent juste aussi.

On a par exemple, la sensation que les tierces sont un peu radoucies par rapport à des tierces qui sonneraient également justes avec un frettage traditionnel.  Chaque oreille avertie, appréciera cette sensation de justesse différente selon son goût.

 

Je finirai en vous disant, que le « Ace Tone » m’aide à me renouveler artistiquement,  en explorant de nouvelles pistes musicales à base de nouveaux accords.

Puis, jouer du « Ace tone » au quotidien est tout simplement agréable et délicieusement addictif.

 

JEAN-MARIE ECAY

Le « Ace tone système », est pour moi, l’invention ultime en terme de justesse.

Jusqu’à présent nous avions :

– Le  frettage traditionnel, largement répandu, qui se base sur des calculs que reprennent la plupart des luthiers.
– Le Fanfret, (frettes en éventail) qui améliore la justesse.
– Le True Tempérament (frettes tordues) qui améliore aussi la justesse.

Puis le « Ace Tone system » a débarqué sur la planète guitare, et pour moi c’est une petite révolution.

Sensations OBJECTIVES

– Justesse réelle au delà de la 15em frette.
– Davantage de sustain en milieu de manche, du à l’alignement des fréquences.
– Possibilité de jouer des accords enrichis, (autres que les quintes ou octaves) avec un son saturé, pour une écoute claire, sans vibrations ou battements parasites.
– Visuellement, on voit très peu l’inclinaison de certaines frettes, ou du sillet. On est proche un frettage traditionnel plutôt qu’à un fanfret.

Sensations SUBJECTIVES

Au même titre qu’il existe différents types d’accordage de piano acoustique selon le goût du pianiste, on peut aussi considérer le « Ace Tone » comme une alternative de justesse, vis a vis d’autres systèmes qui sonnent juste aussi.

On a par exemple, la sensation que les tierces sont un peu radoucies par rapport à des tierces qui sonneraient également justes avec un frettage traditionnel.  Chaque oreille avertie, appréciera cette sensation de justesse différente selon son goût.

 

Je finirai en vous disant, que le « Ace Tone » m’aide à me renouveler artistiquement,  en explorant de nouvelles pistes musicales à base de nouveaux accords.

Puis, jouer du « Ace tone » au quotidien est tout simplement agréable et délicieusement addictif

Retrouvez le ACE TONE SYSTEM en cliquant ici

Modèles

BARYTON ELECTRIC

EVOLUTION COPPER MODEL

BASS KLEPTO RICKEN

TJBASS MODEL 2

Facebook

Instagram

Website

Get in Touch

12 + 4 =

Facebook
fr_FRFrench