PARIS GUITAR AWARDS

Audience Award & Jury Award

La 9 édition du Paris Guitar Festival de Montrouge (ex Guitares au Beffroi) a décerné pour la première fois des AWARDS :

  • Le Prix de La Belle Guitare 2021 (prix du public)
  • Le Prix de l’Innovation 2021 (prix du jury)
  • Un Prix d’Honneur exceptionnel

 

Prix du Public : La Belle Guitare

Selon le vote du public, ce Prix a été décerné à la Nude de Fred Kopo

En 2ème position :  la Mojo Koto de Pierre Marc Martelli
En 3ème position : la Love Caster de Baboushka Guitars

Étaient nommées : 

  • La Moko Koto de Martelli
  • La 55-0721 de Martelli
  • La SY Deep Blue de Deleeuw Guitar
  • La Love Caster de Baboushka.

Un grand merci au public et aux participants pour cette première édition.

Prix de la Belle Guitare : KOPO

Jury Award : The Innovation of the year


Destiné à souligner et faire savoir un travail particulier et novateur dans le domaine de la lutherie de guitare, le jury a souhaité privilégier les projets œuvrant pour la transition écologique, enjeu capital pour l’avenir de notre planète et de notre société.

Ce Prix de l’Innovation 2021 a été décerné à l’unanimité au projet porté par le pôle d’innovation de lITEMM (Institut Technologique Européen des Métiers de la Musique, un centre de formation des apprentis des métiers de la musique) qui présentait une guitare acoustique folk réalisée de façon artisanale par la jeune luthière Juliette Barret. La particularité de cette guitare est qu’elle est dotée d’une table d’harmonie en matériau composite à base de fibre de lin – un matériau léger à croissance rapide – et qui procure à l’instrument un comportement acoustique pratiquement équivalent à l’épicéa qui est le bois le plus utilisé pour les tables de guitare acoustique. Ce matériau a été conçu et réalisé par l’équipe du pôle d’innovation de l’ITEMM dirigé par Romain Viala.

 

Prix de l’innovation : ITEMM

Étaient également nommés :

  • Fred Kopo pour l’ensemble de son travail sur l’utilisation de la fibre de lin et la nouvelle architecture de ses guitares acoustiques
  • Laurent Hassoun pour son modèle “Contour” en bois locaux et dont les micros et l’accastillage peuvent être changés sans faire appel à un luthier – sans clous ni vis, sans perçage et/ou soudure
  • Local Wood Challenge : Projet initié par l’EGB et repris par l’APLG pour le SBG, il consiste à demander aux exposants d’exposer une ou plusieurs guitares réalisée(s) avec 100% de bois locaux. 15 exposants participaient cette année
  • Le pôle innovation de l’ITEMM pour la fabrication d’une guitare électrique aux multiples micros interchangeables.
  • LÂG Hyvibe : système Hyvibe issu du savoir-faire français. Guitare unplugged pouvant se connecter via bluetooth à un smartphone avec une quinzaine d’effets : looper, reverb, chorus, delay, octaver, disto, etc.
  • Yamaha Transacoustic : l’un des pionniers de cette technologie de guitare augmentée
  • Lava : guitare de voyage en carbone avec préampli muni de trois effets

Les critères qui ont présidé au Prix de l’Innovation :

  • Présence d’un procédé qui augmente ou ajoute ou modifie les caractéristiques sonores de l’instrument
  • Présence de tout autre matériau* qui augmente, ajoute ou modifie le son ou le confort de l’instrument
  • Fabrication originale (forme, dimension, lutherie) qui augmente, ajoute ou modifie le son et/ou le confort de l’instrument.
  • Nous prendrons en compte les années de commercialisation 2019 / 2020 / 2021

PARIS GUITAR AWARDS

Audience Award & Jury Award

La 9 édition du Paris Guitar Festival de Montrouge (ex Guitares au Beffroi) a décerné pour la première fois des AWARDS :

  • Le Prix de La Belle Guitare 2021 (prix du public)
  • Le Prix de l’Innovation 2021 (prix du jury)
  • Un Prix d’Honneur exceptionnel

 

Prix du Public : La Belle Guitare

Selon le vote du public, ce Prix a été décerné à la Nude de Fred Kopo

En 2ème position :  la Mojo Koto de Pierre Marc Martelli
En 3ème position : la Love Caster de Baboushka Guitars

Étaient nommées : 

  • La Moko Koto de Martelli
  • La 55-0721 de Martelli
  • La SY Deep Blue de Deleeuw Guitar
  • La Love Caster de Baboushka.

Un grand merci au public et aux participants pour cette première édition.

Prix de la Belle Guitare : KOPO

Jury Award : The Innovation of the year


Destiné à souligner et faire savoir un travail particulier et novateur dans le domaine de la lutherie de guitare, le jury a souhaité privilégier les projets œuvrant pour la transition écologique, enjeu capital pour l’avenir de notre planète et de notre société.

Ce Prix de l’Innovation 2021 a été décerné à l’unanimité au projet porté par le pôle d’innovation de lITEMM (Institut Technologique Européen des Métiers de la Musique, un centre de formation des apprentis des métiers de la musique) qui présentait une guitare acoustique folk réalisée de façon artisanale par la jeune luthière Juliette Barret. La particularité de cette guitare est qu’elle est dotée d’une table d’harmonie en matériau composite à base de fibre de lin – un matériau léger à croissance rapide – et qui procure à l’instrument un comportement acoustique pratiquement équivalent à l’épicéa qui est le bois le plus utilisé pour les tables de guitare acoustique. Ce matériau a été conçu et réalisé par l’équipe du pôle d’innovation de l’ITEMM dirigé par Romain Viala.

 

Prix de l’innovation : ITEMM

Étaient également nommés :

  • Fred Kopo pour l’ensemble de son travail sur l’utilisation de la fibre de lin et la nouvelle architecture de ses guitares acoustiques
  • Laurent Hassoun pour son modèle “Contour” en bois locaux et dont les micros et l’accastillage peuvent être changés sans faire appel à un luthier – sans clous ni vis, sans perçage et/ou soudure
  • Local Wood Challenge : Projet initié par l’EGB et repris par l’APLG pour le SBG, il consiste à demander aux exposants d’exposer une ou plusieurs guitares réalisée(s) avec 100% de bois locaux. 15 exposants participaient cette année
  • Le pôle innovation de l’ITEMM pour la fabrication d’une guitare électrique aux multiples micros interchangeables.
  • LÂG Hyvibe : système Hyvibe issu du savoir-faire français. Guitare unplugged pouvant se connecter via bluetooth à un smartphone avec une quinzaine d’effets : looper, reverb, chorus, delay, octaver, disto, etc.
  • Yamaha Transacoustic : l’un des pionniers de cette technologie de guitare augmentée
  • Lava : guitare de voyage en carbone avec préampli muni de trois effets

Les critères qui ont présidé au Prix de l’Innovation :

  • Présence d’un procédé qui augmente ou ajoute ou modifie les caractéristiques sonores de l’instrument
  • Présence de tout autre matériau* qui augmente, ajoute ou modifie le son ou le confort de l’instrument
  • Fabrication originale (forme, dimension, lutherie) qui augmente, ajoute ou modifie le son et/ou le confort de l’instrument.
  • Nous prendrons en compte les années de commercialisation 2019 / 2020 / 2021

Les membres du Jury :

  • Jacques Carbonneaux : Vice-président de l’APLG, chargé de mission à la CSFI et co-fondateur du salon de la belle guitare – président du jury
  • Eric Gombart : guitariste professionnel 
  • Samuel Strouck : guitariste compositeur, arrangeur musical, directeur artistique et réalisateur artistique
  • Pierre Journel : journaliste, rédacteur en chef de la chaîne guitare. 

Complément d’information sur le matériau composite en substitut à l’épicéa

“Il s’agit de matériau composite, c’est-à-dire une association de plusieurs matières qui ensemble ont des propriétés supérieures à chacune prise séparément. Cela consiste en plusieurs couches de lin, un matériau léger à croissance rapide (ici du Paulownia, mais cela peut être du balsa, mais aussi des mousses de plastique recyclé voire du polystyrène), et en dernière couche, un placage en bois déroulé ou tranché, une façon de prélever avec peu de perte de matière. Le tout est enrobé dans une matrice qui va coller chaque pli ensemble. La matrice est composée d’une résine et d’un durcisseur, très réactifs, qui vont réagir ensemble et se stabiliser dans la forme finale. Cette réaction a lieu à température ambiante. Devant le très grand nombre de possibilités lorsque l’on fabrique une matière à partir de briques élémentaires, nous avons utilisé une méthode qui permettait à l’avance d’anticiper le comportement vibratoire des tables d’harmonie. Pour cela nous essayons de copier le comportement mécanique d’une table en épicéa, en tout cas essayer d’y être aussi proche que possible, suffisamment pour que cela ne choque pas. Cette approche s’appelle le prototypage virtuel. Nous obtenons ensuite un ensemble de recettes possibles adéquates. Cinq instruments ont été réalisés par la section guitare de l’ITEMM. C’est le chiffre minimum pour pouvoir ensuite faire des comparaisons statistiquement valables, lors de la comparaison avec cinq autres guitares qui seront en bois. L’objectif est de vérifier si les musiciens peuvent faire la différence ou non. L’ITEMM travaille actuellement sur la comparaison quantitative entre les composites et le bois massif, du point de vue économique, énergétique, écologique, durabilité, résistance, réparabilité, faisabilité, etc.” par Romain Viala – responsable du pôle innovation de l’ITEMM

 

Un prix d’honneur exceptionnel

Les membres du jury ont également été unanime sur le fait de récompenser le travail exceptionnel que réalise le luthier Fred Kopo depuis la fin des années 80 avec une double innovation : l’utilisation de la fibre de lin pour la caisse de ses instruments et une toute nouvelle architecture de guitares acoustiques avec, entre autres, une ouïe déportée. 

Les membres du Jury :

  • Jacques Carbonneaux : Vice-président de l’APLG, chargé de mission à la CSFI et co-fondateur du salon de la belle guitare – président du jury
  • Eric Gombart : guitariste professionnel 
  • Samuel Strouck : guitariste compositeur, arrangeur musical, directeur artistique et réalisateur artistique
  • Pierre Journel : journaliste, rédacteur en chef de la chaîne guitare (titre à confirmer avec l’intéressé)
[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row]

Complément d’information sur le matériau composite en substitut à l’épicéa

“Il s’agit de matériau composite, c’est-à-dire une association de plusieurs matières qui ensemble ont des propriétés supérieures à chacune prise séparément. Cela consiste en plusieurs couches de lin, un matériau léger à croissance rapide (ici du Paulownia, mais cela peut être du balsa, mais aussi des mousses de plastique recyclé voire du polystyrène), et en dernière couche, un placage en bois déroulé ou tranché, une façon de prélever avec peu de perte de matière. Le tout est enrobé dans une matrice qui va coller chaque pli ensemble. La matrice est composée d’une résine et d’un durcisseur, très réactifs, qui vont réagir ensemble et se stabiliser dans la forme finale. Cette réaction a lieu à température ambiante. Devant le très grand nombre de possibilités lorsque l’on fabrique une matière à partir de briques élémentaires, nous avons utilisé une méthode qui permettait à l’avance d’anticiper le comportement vibratoire des tables d’harmonie. Pour cela nous essayons de copier le comportement mécanique d’une table en épicéa, en tout cas essayer d’y être aussi proche que possible, suffisamment pour que cela ne choque pas. Cette approche s’appelle le prototypage virtuel. Nous obtenons ensuite un ensemble de recettes possibles adéquates. Cinq instruments ont été réalisés par la section guitare de l’ITEMM. C’est le chiffre minimum pour pouvoir ensuite faire des comparaisons statistiquement valables, lors de la comparaison avec cinq autres guitares qui seront en bois. L’objectif est de vérifier si les musiciens peuvent faire la différence ou non. L’ITEMM travaille actuellement sur la comparaison quantitative entre les composites et le bois massif, du point de vue économique, énergétique, écologique, durabilité, résistance, réparabilité, faisabilité, etc.” par Romain Viala – responsable du pôle innovation de l’ITEMM

 

Un prix d’honneur exceptionnel

Les membres du jury ont également été unanime sur le fait de récompenser le travail exceptionnel que réalise le luthier Fred Kopo depuis la fin des années 80 avec une double innovation : l’utilisation de la fibre de lin pour la caisse de ses instruments et une toute nouvelle architecture de guitares acoustiques avec, entre autres, une ouïe déportée. 

[/et_pb_section]

S'inscrire à notre Newsletter




 

 


Facebook
en_GBEnglish
fr_FRFrench en_GBEnglish